SUD PTT Isère et SavoieIsère et Savoie
adhérent de l'union syndicale
SolidairesIsère
 
Actualités postales

retour page précédente retour page poste

pdf Le communique de presse local
communiqué

Les articles sur cette affaire dans les médias :

Une postière licenciée à cause de son poids ?
Le Dauphiné libéré - 4 avril 2008

Virée de La Poste parce qu'elle est trop grosse ?
Le Post - 4 avril 2008

Elle porte plainte contre La Poste
France 3 Rhône-Alpes - 18 avril 2008


Discrimination : la salariée de La Poste ne faisait pas le poids
Capital.fr - 16 avril 2008


Discrimination physique au travail
M6 - T'empêche tout le mond de dormir


Communiqué  local - mars 2008

Discrimination postale

La discrimination ça existe aussi à La Poste, la preuve :

Audrey jeune chargée de clientèle chez Axa est débauchée par La Poste. En janvier 2008 elle passe le concours (150 postulants) et est l’une des 4 lauréates. Le 18 février elle est nommée à Meylan comme Conseiller Financier. Dans l’attente de sa formation initiale elle effectue différentes taches de découverte de la jungle postale.

Stupeur ! après trois semaines et sans même jamais avoir pris ses fonctions de Conseillère Financier Audrey est remerciée pour ses services. Les motifs qui auraient conduit à sont licenciement sont pour le moins surprenant de la part d’une des dix plus grosse entreprise française :

• « Votre morphologie ne vous permet pas de vous habiller comme vous le voulez, j’ai même demandé à certaines de vos collègues de vous donner des cours »,

• « La clientèle de Meylan est huppée et bourgeoise et j’ai peur que vous ne vous adaptiez pas ».

• « vous véhiculez une odeur qui m’a laissé un mauvais souvenir au premier entretient »...

Le plus grave c’est que, lorsque la directrice des ressources humaines Mme BODENES, interrogée sur ces faits se serai contenté de répondre : « effectivement ce cadre à manqué de tact. ».

La transformation trop rapide d’une entreprise vouée depuis des décennies aux usagers vers une entreprise mercantile dont le seul but est de faire des profits à tout prix ne peut expliquer de tel débordements. C’est inacceptable et Audrey soutenu par notre Organisation Syndicale a décidée de ce pourvoir en justice pour discrimination et rupture de contrat abusive.