SUD PTT Isère et SavoieIsère et Savoie
adhérent de l'union syndicale
SolidairesIsère
 
Actualités postales

retour page précédente retour page poste

La déclaration de SUD PTT 38/73
déclaration locale


Le tract commun local
tract local

Pas touche Poste 1
tract local

Pas touche Poste 2
tract local

L'affiche commune
affiche locale



Les infos fédérales sont ici

et ici :

activité du comité national de mobilisation

Une pétition en ligne est initiée : pas touche à La Poste

Signez ici

Revue de presse :

Privatisation de la Poste : pour qui ? pour quoi ?
Libération.fr

La Poste : associations, syndicats, politiques lancent un appel "historique"
lcr-rouge.org



Infos  locales et fédérales - octobre 2008

Privatisation de La poste

Bilan de la grève du 23 septembre contre la privatisation


Privatisation, le personnel a dit non !


La journée du 23 septembre a montré une très forte mobilisation du personnel sur l’Isère et la Savoie.
C’est plus de 61% à l a Banque Postale, 48% à l’enseigne et 42% au courrier.


Déclaration du syndicat SUD PTT Isère et Savoie lors du rassemblement du 23/09/08

Ils nous disent que changer de statut, ce n’est pas privatiser :

c’était les mêmes arguments au moment de la privatisation de France Télécom et de Gaz de France. Aujourd’hui, ces entreprises sont totalement privatisées

Il nous disent que priorité sera donné aux investissements de l’Enseigne :

Alors qu’ils ne cessent de fermer des bureaux de poste ou de réduire les horaires d’ouverture.

Ils nous disent qu’il veulent renforcer l’unité et la cohérence du groupe :

Depuis des années, ils n’ont pas cessé de casser l’unité de la Poste, ils ont construit des murs entre le courrier et les guichets.

Ils nous disent La situation des fonctionnaires et des ACOs restera inchangée.

Avec l’ouverture du capital, les actionnaires privés exigeront une rentabilité toujours plus forte. Les réorganisations seront encore plus dures que maintenant !

Oui, la privatisation c'est la dégradation des conditions de travail.

Pour les actionnaires il faudra des suppressions d'emplois.